>>Eau distillée

9 avril 2011
Cooperaction.org 

Yves GILLE - M'écrire

Divers activités nécessitent de l’eau distillée, ne serait-ce que pour compléter le niveau de sa batterie de véhicule. Hors celle que nous avons trouvé dans le commerce en Afrique est, souvent, au moins suspecte puisqu’on a pu y voir des algues !

Le distillateur le moins cher que nous ayons trouvé à ce jour est celui distribué par Vitality4Life (http://www.vitality4life.fr) à sa rubrique : Distillateurs d’Eau (http://www.vitality4life.fr/filtre-eau/distillateur-eau).

L’appareil Odev WD717 est proposé à 189 € (nous l’avons trouvé un peu moins cher sur EBay). De fabrication chinoise, nous n’en connaissons pas la robustesse mais nous transcrirons notre avis après démontage.

Fonctionne à l’électricité (220 V) en consommant 580 W (site vitality4life) ou 495 W (document joint à l’appareil). Son réservoir d’alimentation contient 3,6 l.

Nous avons mesuré lors de la première utilisation une distillation des 3,6 l en environ 6 h, soit 13 - 14 l par 24 h ou 0,6 l/h.


Si 1 à 1,5 l/j suffisent il existe encore moins cher (39 à 49 € selon quantités) et, surtout, non consommateur d’électricité, l’appareil de la compagnie MAGE WATER MANAGEMENT dit Watercone : http://www.thewatercone.com/Index.html.

Ce produit, très simple, semble très bien réalisé.

Ce système est proche, dans son principe, de celui qui est décrit dans Survivre du Dr Xavier Maniguet (Albin Michel, 1988) pour recueillir l’eau de transpiration dans le désert : cf photo "Récupération d’eau" ici Recuperation d'eau

On peut imaginer l’appliquer, pour de tout petits besoins, en utilisant :
- une grande bassine ronde,
- recouverte d’un film plastique,
- assujetti par un caoutchouc (bande de chambre à air couramment en vente en Afrique),
- où un cristallisoir recueillera l’eau distillée,

Ce qui donnerait schématiquement cela : Distillation à minima

Le plus difficile sera probablement de trouver une grande feuille de plastique, propre et non (ou peu !) percée. On a intérêt à l’emporter avec soi (jardineries, magasins de bricolages).


A une toute autre échelle (pour alimenter en eau potable une famille, un village), la même compagnie MAGE WATER MANAGEMENT propose le SAL-MEH dont le schéma de principe qu’ils proposent (reproduit ici)

Désalinisateur / distillateur solaire

fait parfaitement comprendre le principe.

La seule consommation d’énergie est celles de la pompe (ici "PV driven pump" pour pompe de circulation photovoltaïque) outre la chaleur du soleil.

Ils proposent des installations revendiquant 1 000, 5 000 et 10 000 l de production par jour.

Ils n’indiquent pas de prix pour ces produits dans leur site.





site cooperaction ©  Vers Haut de la page  | http://www.cooperaction.org |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna