>>Cote d’Ivoire - A. Ouatara - avril 2011

13 avril 2011
Cooperaction.org 

Yves GILLE - M'écrire

Cet article n’est pas, à proprement parler, une "note personnelle" : ce sont des questions posées à un ami Burkinabè et ses réponses.

Les informations sur les évènements de Côte d’Ivoire particulièrement sur le protagoniste qui aura, vraisemblablement, à porte l’avenir, et dont nous disposons en France sont très parcellaires, plus ou moins objectives et très largement vues à travers la lentille déformante des intérêts contradictoires en France, surtout dans cette période déjà fort parasitée par le débat très franco-français de notre future élection présidentielle.

En conséquence il m’a semblé intéressant de rechercher une autre information et de la mettre à disposition de qui pourrait être intéressé. Sans prétendre - dans l’expression d’une opinion personnelle - à l’objectivité, ceci est probablement le reflet d’une partie assez importante de la "classe moyenne" burkinabè et, au delà d’une partie appréciable de cette classe en Afrique de l’Ouest.


De : Yves Gille
À : Sam. Soumaïla
Cc : Claude COLONNA

[...] quelle est l’opinion chez vous sur A. Ouatara ? Il a plutôt une bonne tête [...]. Mais si une bonne tête est indispensable pour une élection, ça ne fait pas pour autant ni un bon politique ni un bon président. Alors, à côté de la tête, que sait-on de lui ?

Là encore, nous sommes sous informés, en France.

A+, Yves.


De : Sam. Soumaïla
Pour : Yves Gille
Copie à : Claude COLONNA

Tu voulais savoir ce que pense l’opinion public d’ici de Alassane Dramane Ouattara le rival de Mr Gabgo je crois !

Il bénéficie d’une grande popularité ici qui est le fruit d’un CV impressionnant sur le plan économique et politique. Il est Dr en économie ; il a été vice-gouverneur et gouverneur de la BCEAO , ensuite premier ministre de la Côte d’ivoire. après il a été directeur adjoint du FMI.

Il a fait ses études secondaires au Burkina Faso et était Burkinabè au début de sa carrière. Il est de l’ethnie Sénoufo qui se retrouve aussi bien au Burkina, en Cote d’Ivoire, au Mali et en Guinée Conakry. C’est une des raisons de sa popularité dans tout le nord de la Côte d’Ivoire, au Burkina et au Mali et certainement en Guinée.

Il est semble t-il très très riche et cela est un atout très considérable pour un homme de sa trempe.

Il est, semble-t-il, très proche de Sarkozy et des milieux d’affaires occidentaux ce qui semble être pour ses détracteurs son principal défaut si c’en est un ! Ces derniers l’accusent d’être un pion de l’occident.

Personnellement je pense qu’il est le mieux placé pour relever les défis immédiats de la cote d’ivoire mais j’ai des inquiétudes sur ses talents d’homme politique aguerri ! je crains qu’il ne soit pas à mesure de contrôler les jeux d’influence qui vont naitre sous sa présidence. il faut aussi dire qu’il hérite d’un pays sans état depuis près de 10 ans ! donc sa tache ne sera pas facile !

A+ SAM


Envoyé : mercredi 13 avril 2011 13:59

De : YVes Gille À : Soumaïla SAMANDOULOUGOU Objet : Fwd : Ouattara

Tu écris : il est semble t-il très très riche et cela est un atout très considérable pour un homme de sa trempe. En quoi est-ce un atout considérable ? Pour nous, nous le comprenons mal car qu’un politique soit riche ou non, pour nous ça ne doit rien changer. Veux-tu dire que, si il est très riche il aura moins tendance à détourner pour lui même (mais pas forcément pour acheter des soutiens, comme c’est trop souvent le cas) ou que c’est un élément qui déclenche l’admiration du peuple, ou une autre raison ?


13/04/2011 20:48

De : Soumaïla SAMANDOULOUGOU A : Yves Gille

Effectivement pour l’opinion public d’ici un homme qui arrive déjà riche en politique est moins enclin à détourner et cette réussite commande l’admiration et le respect. D’ailleurs comment cela pourrait être autrement si la richesse est acquise honnêtement car intelligemment !

Je ne comprends pas en quoi ses relations avec les hommes d’affaires occidentaux peuvent être un handicap pour son poste. En fait c’est une façon de l’accuser d’être à la solde du colonialisme, de l’impérialisme. Ce ne sont que des procès d’intention lancés par des abonnées à la politique politicienne. Je pense que l’amour de la patrie doit être la première qualité pour les dirigeants africains après le niveau d’instruction qui doit être largement au dessus de la moyenne. Je dis cela car je pense que quand on aime son pays et quand on a les outils nécessaires pour procéder à la lecture et à l’analyse de l’évolution du contexte international on est plus à même d’apporter des solutions durables aux problèmes cruciaux auxquels nos populations sont confrontés. Je te rejoins carrément sur le fait que je ne crois à l’indépendance totale d’aucun pays encore moins à celle des pays d’Afrique. Je préfère parler de souveraineté. Je crois que les différents pays du monde deviendront des usines de production de cadre de vie. Ceux des pays qui seront les plus compétitifs attireront les meilleures ressources et dicteront leurs lois aux autres. Je reste donc optimiste sur le devenir du monde et de l’Afrique en particulier même si, il faut le reconnaître, pour cette dernière il y a un énorme déficit en ressource humaine bien formée mère de tous les progrès.

Oui Alassane a besoin d’encouragement car sa tâche ne sera pas des plus faciles. Mais où lui envoyer nos encouragements ? that’s the question !

A+

SAM





site cooperaction ©  Vers Haut de la page  | http://www.cooperaction.org |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna