>>Pièges à Moustiques

20 avril 2011
Cooperaction.org 

Yves GILLE - M'écrire

Divers pièges à moustiques existent mais leur efficacité reste souvent à démontrer. Nous ne les avons pas, personnellement, testés à ce jour.
Reste que l’idée de piège est séduisante et qu’il est peu coûteux de l’essayer.

Pour piéger, il faut deux conditions :
- attirer le moustique,
- le détruire.

Attirer le moustique

Deux grands moyens sont envisagés : les appâter avec :
- des substances sucrées, fruitées, odorantes,
- le C02 (gaz carbonique, oxyde de carbone).

Substances sucrées :

C’est ce qui est proposé, entre autre, par l’entreprise Westham Innovation LTD, 55 King Davis Av., 64297, Tel Aviv, Israël. http://wsthm.com/.

Le principe serait que les moustiques rechercheraient, pendant le jour, ces substances pour se nourrir. Ceci est fort possible : si je n’ai pas vu de publications scientifiques le démontrant en tant que tel, c’est "quasi comme si" puisque Sonja Hall-Mendelin et all dans Exploiting mosquito sugar feeding to detect mosquito-borne pathogens (http://www.pnas.org/content/107/25/11255.full.pdf+html) écrivent : "The honey itself is an important part of the process, as it remains moist throughout the collection period – ensuring the mosquitoes have access to the liquid sugars that they find very attractive"

Le prix de leur piège serait d’une dizaine d’euros... ce qui n’est pas si évident lorsqu’on lit les échanges mails ci-dessous.


Echanges de mails avec cette entreprise :

April 20, 2011 15:36

From : YVes Gille [mailto:yves.gille@laposte.net] To : info@wsthm.com Subject : Mosquitos traps and other

Dear Sir,

I am interested in by your product honeyTrap, Sugar – Bait Station , and your other traps for to mosquitos and others bugs. So I ask you :

- price for your products, for 1, 10 and 100 quantities,
- price of consumable attractor,
- how to buy those products : directly from you ? Near a distributor in France ? in Burkina Faso ? Other ?
- how to access to scientific publications about your products : reference, xerox-electronic copy...

With my thanks, Med Dr. Y. Gille.


26/04/2011 14:23

Noga Tavor a écrit :

Dear Gille,

Thank you for your email and your interest in Westham Innovations products.

The honeyTrap is a trap containing attractive substance, sugar and a low risk toxin. Do you think such a product can be distributed in France and Burkina Faso ? Will it encounter any regulation difficulties ? Please see info page attached.

I would like to further introduce you to our other mosquito trap product : comboTrap. The regulation for this product’s attractant is usually simpler, and that is why I think would be of interest at first interaction. Please view all product specification at : http://www.combotrap.info/

Distribution for this product is not yet done in France or Burkina Faso - we are looking for a distributor in this areas - purchase of products in bulk is done directly from us. Purchase of these products not in bulk would be available in a few months time.

Scientific info is available in the link above.

Please do not hesitate to contact me with any inquiry you may have

Thank you,

Regards,

Noga Tavor (Ms.) Marketing Director Westham Innovations Office : +972-3-5299078 Mobile : +972-545-231707 www.wsthm.com


27/04/2011 19:41

Yves Gille a écrit :

Thank you but :
- I have see your info page on your site (I am very clever !!!)
- I have no respond to my questions :

  • how to access to scientific publications about your products : reference, xerox-electronic copy...
  • price for your products, for 1, 10 and 100 quantities,
  • price of consumable attractor,

Since how much units mean "in bulk" ?

Thanks, Dr Y. Gille.


08/05/2011 13:46, Noga Tavor a écrit :

Dear Dr. Y. Gille,

Thank you for your email.

Scientific publications can be found in the link I sent you : www.combotrap.info

At the moment, it is possible to send a sample of comboTrap from our USA warehouse, if you are interested.

Prices for small quantities for comboTrap will be : $40 per units - FOB HK, attractant : $4 per unit - FOB Israel.

Bulk quantities begin at 2,000 units, prices drop dramatically at these quantities.

Please do not hesitate to contact me with any inquiry you may have.

Thank you,

Regards,


09/05/2011 18:20

Y. Gille a écrit :

Thanks for prices and bulk quantities specification.

When I clic on the link www.combotrap.info I obtain various information but nothing of "scientific" : a scientific publication is, for a scientist / biologist as me, a paper published in a international scientific revue whit, peer reviewers, by an independant scientific team.

Do you have this type of publication ?

Regards, Dr Y. Gille.


26/05/11

Pas de réponse à ce jour : 28/04/2013.


De tels pièges devraient également fonctionner pour les mouches qui sont une importante nuisance et un transporteurs de bactéries dangereuses (trachome en particulier) dans les pays en développement.

Le CO2

Il semble certain que de nombreux moustiques (probablement tous et probablement d’autres insectes ayant besoin d’un repas sanguin), pour détecter les animaux qui vont servir à leur repas sanguin, se repèrent d’abord par l’émission de gaz carbonique qu’émettent tous les mammifères en respirant. Ultérieurement, près de leur proie, ils utilisent probablement des odeurs corporelles, en particulier celle émises par la dégradation des graisses cutanées par les bactéries de la peau. C’est ce qui a fait proposer par des entomologistes des pièges appâtés par des fromages ayant une odeur très proche puisque due aux même réactions de dégradation de graisses par des bactéries.
Ce repérage au CO2 fonctionnerait surtout la nuit, heures privilégiées pour piquer.

Divers pièges émettant du CO2 ont été proposés, en particulier avec une petite flamme.

Plus simple et accessible, un piège "home made", proposé par un enseignant chinois, Hsu Jia-chang (http://www.flickr.com/photos/naruwan/151675034/ : avec photos et texte en chinois mais traductions en anglais !). Voir aussi ce vilain petit schéma :

En résumé :
- prendre une bouteille en plastic à soda, d’environ 2 litres,
- la couper horizontalement juste à l’endroit ou le corps commence à se rétrécir,
- mettre au fond de la bouteille environ 200 ml d’eau tiède (vers 40°) et 50 g de sucre,
- mettre un sachet (à mon avis, une pincée suffit) de levure de boulangerie en grain (pas de la levure chimique mais bien des levures de fermentation c’est à dire Saccharomyces cerevisae : les levures, en attaquant le sucre, vont produire du CO2 (c’est ce qui fait monter le pain ou mousser la bière) ; la levure se trouve dans les grandes surfaces et chez tous les boulangers, dans tous les pays du monde où on fait du pain,
- retourner sur la bouteille la partie supérieure, coupée précédement. La fixer par un adhésif ;
- entourer l’ensemble d’un papier sombre ou simplement épais (les moustiques aiment l’ombre),
- placer le piège dans un coin, de préférence sombre et humide, d’une pièce,
- après deux semaines, la bouteille contiendrait une grande quantité de moustiques, généralement morts,
- videz la bouteille et rechargez là du mélange eau + sucre + levure.

On peut penser :
- que de la farine donnera le même résultat que le sucre, peut-être avec une réaction plus lente donc une plus grande durée de vie de l’appât mais une moindre production de C02,
- que, si on n’attend pas trop longtemps (entre une et deux semaines, selon la température) des levures de boulanger (Saccharomyces cerevisiae) seront encore vivantes. Il suffira alors de rajouter 50 g de sucre ou de farine pour que la réaction reparte,
- après quelques adjonctions (1 ou 2) il sera prudent, pour éviter une excessive accumulation de produits toxiques pour les levures, de :

  • verser dans un bol l’équivalent de 2 ou 3 cuillerée à soupe du liquide restant au fond de la bouteille,
  • ajouter 200 ml d’eau tiède et 50 ml de sucre et de tout remettre dans la bouteille.

- qu’il est possible de remplacer cet émetteur de CO2 par du miel plus ou moins dilué ou même associer les deux pièges : l’un au CO2, l’autre au miel [1]. Reste à savoir si les moustiques ont l’odorat aussi fin pour le miel ou d’autres sucres ou fruits que pour le CO2.

Le détruire

L’entreprise Westham Innovation propose un mélange contenant et l’appât et un insecticide de contact. Dans le système de la bouteille de soda il n’y a pas d’insecticide, les difficultés qu’auront les moustiques à en ressortir devraient suffire à les tuer en quelques jours.

Enfin, il faut remarquer que dans les pays sahéliens, en période sèche, les moustiques sont non seulement très rares (et les accès palustres le sont aussi) mais ils s’éloignent apparemment peu de points d’eau probablement car ils risquent un rapide dessèchement.


notes

[1] attention on parle bien de 2 pièges distincts : les antiseptiques contenus dans le miel risque de bloquer le développement de S. cerevisiae



site cooperaction ©  Vers Haut de la page  | http://www.cooperaction.org |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna